La Communauté Française de Groundation
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Maillot de football Third Paris Saint-Germain – 2019/2020
54 € 90 €
Voir le deal

 

 Rub-a-dub

Aller en bas 
AuteurMessage
Luk
Grounded Fighter
Grounded Fighter
Luk

Nombre de messages : 744
Date d'inscription : 02/07/2006

Rub-a-dub Empty
MessageSujet: Rub-a-dub   Rub-a-dub EmptyMer 9 Juin - 7:57

I-roy, U-roy, etc... c'est bien du rub-a-dub ?
les dee-jays passant les versions en sound system et chantant par-dessus, faisait du rub-a-dub, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Luk
Grounded Fighter
Grounded Fighter
Luk

Nombre de messages : 744
Date d'inscription : 02/07/2006

Rub-a-dub Empty
MessageSujet: Re: Rub-a-dub   Rub-a-dub EmptyMer 9 Juin - 7:59

OK réponse trouvée :
Citation :

Chronique écrite par Sébastien Jobart
le vendredi 23 mars 2007


Evolution du deejay style des années 70, le rub-a-dub s'annonce au début des années 80 comme les prémices des années digitales. Par Rub-a-dub on entend "chevaucher le riddim", ce que font les populaires Toyan, Brigadier Jerry, Charlie chaplin, Lee Van Cliff, ou Yellowman, comme le faisaient avant eux les U Roy, Big Youth, Dennis Alcapone et autres deejays. Sauf que le rub-a-dub se distingue du deejay style par ses rythmiques dépouillées, et le plus souvent originales, à l'inverse des deejays qui posaient sur des riddims déjà utilisés. Toyan ouvre ainsi les hostilités avec un Posse Ready irrésistible, sur une instru épurée à souhait des Roots Radics. La formation emblématique du rub-a-dub, qui plus tard deviendra le band attitré de Israel Vibration, signe d'ailleurs la totalité des riddims de ces 17 morceaux, produits à Channel One entre 1980 et 1983.

Avec un couple basse / batterie qui constitue l'essentiel du tapis sonore, c'est dans la technique vocale ensorcelante et les paroles souvent finement écrites que le rub-a-dub prend tout son sens. Les textes alternent ainsi chroniques du quotidien et thématiques plus sérieuses, à l'image de Yellowman et Fathead qui se font l'écho de la violence politique qui atteint un stade critique en Jamaïque au début des années 80 sur Operation Eradication, comme Lui Lepkie sur le grave Water Gone. Le regretté Nicodemus s'illustre lui Bone Connection redoutablement acéré, sur le Disease Riddim de Volcano. Des grands noms du genre aux plus mystérieux, une belle variété d'artistes est ainsi passée en revue. Compilation sérieuse et solide, "Rub a Dub Soldiers" (à la pochette superbe) fonctionne surtout comme l'instantané d'une période cruciale en Jamaïque.
Revenir en haut Aller en bas
 
Rub-a-dub
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Groundation.fr :: Autres :: Musique-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser